Prétendre disserter sur l’histoire d’un aussi petit village comme La Penne est une entreprise hasardeuse, très téméraire. Voire même, une pure folie ! En effet, cela a déjà été dit, il s’agit d’une agglomération de taille réduite parmi une demi-douzaine d’autres de même type ponctuant régulièrement le val de Chanan. Son peuplement assez constant à travers les siècles, est à peine de l’ordre de 200 habitants environ, disséminés dans de nombreux hameaux et écarts. La vallée en question aux dimensions relativement modestes, est située en altitude, complètement en dehors des grands circuits de communication régionaux. De plus, c’est une contrée de petite agriculture opérant sur un sol ingrat et assez pauvre en ressources aquifères. Sachant que dans le passé surtout, culture et élevage étaient les principaux étalons de mesure pour apprécier la valeur économique d’un pays, nous sommes ici dans une situation de handicap certain. Enfin, le secteur ne dispose d’aucune richesse minière et ne localisait aucune activité artisanale d’envergure ou significative.

En conséquence, un tel village dépourvu d’intérêt stratégique ou économique, devait être dans les temps passés à peu prés totalement marginalisé et ignoré par les principaux événements qui classiquement, nourrissent ou contribuent à élaborer tant soit peu, l’histoire d’une Communauté. De plus, la documentation ancienne le concernant est des plus rares et sporadiques. Donc, très peu de données à caractère historique pour alimenter nos rubriques. Est-ce pour autant un village qui fut sans histoire ? Voire ! Ici nous rejoignons un second phénomène inhérent au comportement humain. Il est en effet, courant de constater que la pauvreté en informations historiques propres à une région, va de pair avec une grande richesse en légendes de toutes sortes. Autrement dit, les récits légendaires se développent en raison inverse de la connaissance historique en un lieu donné. Là se situe une seconde motivation qui nous a amené à traquer les premiers pour mieux faire apparaître la réalité ou au moins, la meilleure crédibilité. A priori nous ne sommes pas opposés aux légendes et autres récits fantastiques dans la mesure où ils sont utilisés pour meubler les traditions et le folklore et qui souvent, y trouvent leur seul fondement. Mais lorsqu’ils tendent à se substituer à l’histoire, il y a danger. Dans cette optique et concernant La Penne, une intervention urgente s’imposait !

Ces mots, écrits en 1998 par Claude Augier en préambule de sa chronique historique sur notre village intitulé « La Penne en Val de Chanan » laissent présager de l'étendue et de la difficulté de la tâche. L'auteur a cependant relevé avec succès le défi, nous livrant une étude historique précise et documentée sur l'évolution de ce petit territoire et de sa région au travers des siècles, des origines de la présence humaine jusqu'au XIXe siècle. Huit tomes (ou fascicules) couvrent, chronologiquement et de manière non exhaustive cette longue période.

Le titre de cette chronique historique peut paraitre réducteur, limité aux frontières de notre commune , voire de sa petite vallée. Il n'en n'est rien. Comme il l'écrivait, notre insignifiante commune, au développement récent à l'échelle du temps, n'a pas d'histoire, ni même de légendes à raconter en 10 volumes ! C'est ici toute l'histoire des habitants de la région au sens large, et au delà des régions voisines du bassin méditerranéen et de l'arc alpin qui est contée. Cette chronique, s'adresse à l'historien, qui y trouvera une source importante de documentation, tout comme au néophyte, qui, emporté dans un long voyage dans le temps, découvrira l'histoire de la Provence, du Comté de Nice, les civilisations, les influences et les religions ... Bien-sûr, l'auteur ne manque pas de décrire la contribution des pennois à cette histoire.

Comme pour l'essai sur la Généalogie pennoise, lapenne.fr mets à disposition progressivement, par extraits, l'essentiel du contenu de ces fascicules. Les fascicules 1 & 2 sont dores et déjà consultable sur lapenne.fr (voir sommaire ci dessous).  L'ensemble des fascicules sera édité à moyen terme. Il vous sera alors possible de commander sur le site les 8 tomes, de 200 pages environ chacun, reprenant l'intégralité des textes de la chronique historique.

Table des matières

Fascicule 1 : La Penne en Val de Chanan – Introduction

  • III – L'agriculture et ses ressors
    A- Remembrement / démembrement des exploitations agricoles
    B- L'agriculture et ses problèmes techniques
    C- L'agriculture locale face au climat

  • IV – Pouvoir et Religion
    A- La religion : une nécessité
    B- Polythéisme – monothéisme
    C- Monothéisme et laïcité
    D- Conclusion

Fascicule 2 : La Penne ligure « Au pays des bérétins »

Fascicule 3 : La Penne liguro-romaine « Les Bérétins au combat »

  • I - La péninsule italique pré romaine
    A - L’environnement italique du monde étrusque
    B - Naissance d’une administration à vocation étatique
    C - Dilution du monde étrusque dans la république romaine

  • II - La Grèce au temps des philosophes
    A - La civilisation hellénique et les premiers philosophes
    B - La pratique religieuse ou philosophique
    C - La Grèce et l’Orient au temps d’Alexandre le Grand

  • III - L’ère des grandes batailles
    A - Les guerres puniques et premiers engagements des Ligures
    B - Les guerres ligures des Apennins au Rhône
    C - La première vague germano-scandinave. La teutonique
    D - La pseudo république romaine sous Jules César

  • IV - Ligurie et Rome : un mariage de raison
    A - Octave dit Auguste et les Ligures
    B - Les dictateurs de la Rome impériale et les Ligures

  • V - Une nouvelle religion : Le Christianisme
    A - La Palestine et ses Juifs
    B - Le gnosticisme, Hermès et les dieux égyptiens
    C - Les Esséniens et Jésus de Nazareth
    D - Le judéo-christianisme et le cinquième évangile de Thomas
    E - Le paléochristianisme et les judaïsants

  • VI - Conclusion générale.

Fascicule 4 – 1ère Partie : LaPenne Ligure dans les parenthèses Gothiques, Franques et Mauresques « Les Bérétins en marge de l’histoire du haut Moyen Age » (406 – 972)

       Introduction


Fascicule 4 – 2ème Partie : LaPenne Ligure dans les parenthèses Gothiques, Franques et Mauresques « Les Bérétins en marge de l’histoire du haut Moyen Age » (406 – 972)

Fascicule 5 – La Penne Liguro-Burgonde et Provençale au Moyen-âge « Les premiers pennois »

Fascicule 6 – La Penne Provençale au Moyen-âge et au temps des croisades « Les pennois sous les princes catalans » (1096-1246)

Fascicule 7 – La Penne au Moyen-âge sous les Catalans

  • III – Provençaux et Pennois sous le joug des Catalans
    A – Les premiers catalans usurpateurs du Comté de Provence
    B – Les derniers Aragonais usurpateurs du Comté de Provence

  • IV – La société civile au Moyen-âge (suite)
    A – L'armoirie : un logo évoquant la noblesse ?
    B – L'amour courtois et les troubadours
    C – Naissances des université religieuses